Déclaration concernant les conseils du commissaire à l’intégrité de la Ville d’Ottawa

Posté dans : Statement | 0

Tout au long de mes 25 ans comme fonctionnaire et bénévole, j’ai démontré un engagement sincère à la transparence de nos institutions gouvernementales et des organisations à but non lucratif.

Lorsque j’étais adjointe politique, fonctionnaire fédérale, et lors de mon engagement communautaire, mes actions ont toujours démontré cet engagement.

Ma candidature à l’élection municipale de la Ville d’Ottawa pour 2018 m’offre encore une fois la chance d’agir à la hauteur de mes valeurs. En tant que candidate, je m’engage à déclarer tout conflit d’intérêts potentiel qui pourrait survenir si je suis élue. Chaque candidat doit s’engager à faire de même.

Je partage donc comment mon conjoint et moi avons veillé et continuerons de veiller à ce que nos vies professionnelles soient libres de tout conflit d’intérêt réel ou d’apparence de conflit d’intérêts.

Au cours des derniers 20 ans, mon conjoint Patrick Dion a gagné sa vie comme consultant en relations gouvernementales, représentant ses clients auprès du gouvernement fédéral, provincial et municipal, y compris la Ville d’Ottawa. Il s’est toujours soumis aux règles, aux lois et aux codes de conduites qui régissent sa profession.

Étant donné mon intention de présenter ma candidature aux élections municipales de 2018, Patrick a écrit au commissaire à l’intégrité, Robert Marleau, pour lui demander des directives afin de mieux comprendre et naviguer les implications potentielles de mon élection au conseil municipal. Le commissaire Marleau a rencontré Patrick le 10 octobre 2017. Une copie des directives du commissaire Marleau est affichée ci-dessous (en anglais seulement).

Je suis sûre que cet énoncé saura rassurer les électeurs et les candidats du quartier d’Alta Vista.

Comme mesure additionnelle de transparence, je n’accepterai pas sciemment que les individus associés avec les clients municipaux de Patrick et/ou avec leurs collègues de l’industrie contribuent à ma campagne.

Advice from City of Ottawa Integrity Commissioner Robert Marleau

Sent November 6, 2017 by email (pdf)

Mr. Dion,

Thank you for informing me of your situation, and for meeting with me to discuss potential implications for the future. To follow up our conversation, I thought it prudent to provide you with a rough idea of the possible actions my office would take, and the principles that would be involved, should your spouse be elected to office. I note that, at this juncture, there are no real Code issues while your spouse is a candidate—this is in anticipation of matters that may carry over after the election.

The main concern is that this situation could result in a real conflict of interest, for both your spouse (as a Member of Council) and yourself (as a lobbyist). To prevent this scenario, I would work with the two of you to examine potential overlap for your work.

Should an overlap be identified, we would meet to discuss ways to mitigate or eliminate the risk for a conflict of interest. Ultimately, the goal of any measures taken would be to create a situation where the two of you would be able to work independently, without breaching the duties in your respective Codes.

We can meet as necessary depending on the election results.

Regards,
Meilleures salutations,

Robert Marleau
Office of the Integrity Commissioner